التسجيل التعليمـــات قائمة الأعضاء التقويم البحث مشاركات اليوم اجعل كافة الأقسام مقروءة

قسم تحضير دروس اللغة الفرنسية للسنة الثالثة ثانوي تحضير دروس اللغة الفرنسية للسنة الثالثة ثانوي

تحضير درس Lecture d’élargissement

تحضير درس Lecture d’élargisseme Séance 5 Lecture d’élargissement TEXT Questions ] TEXT Lis attentivement le texte et réponds aux questions : Les devoirs

إضافة رد
 
أدوات الموضوع إبحث في الموضوع انواع عرض الموضوع
قديم 10-28-2015, 03:40 PM #1
amine007
مدير عام
 
تاريخ التسجيل: Jul 2015
المشاركات: 2,433
تحضير درس Lecture d’élargisseme
Séance 5
Lecture d’élargissement


TEXT

Questions
]
TEXT



Lis attentivement le texte et réponds aux questions :

Les devoirs du médecin et du citoyen.

S’entretenant avec le docteur Bissei, le narrateur (désigné ici par Moi) juge que c’est « « une très mauvaise action » que de soigner et guérir un malade qui est coupable de méfaits.
Le docteur Bissei : Une mauvaise action ! Et la raison, s’il vous plaît ?
Moi : C’est qu’il y a tant de méchants dans ce monde, qu’il n’y faut pas retenirceux à qui il prend envie d’en sortir.
Le docteur Bissei : Mon affaire est de le guérir, et non de le juger ; je le guérirai,parce que c’est mon métier ; ensuite le magistrat le fera pendre parce que c’est le sien.
Moi : Docteur, mais il y a une fonction commune à tout bon citoyen, à vous, àmoi, c’est de travailler de toute notre force à l’avantage de la république ; et il me semble que ce n’en est pas un pour elle que le salut d’un malfaiteur, dont incessamment les lois la délivreront.
Le docteur Bissei : Et à qui appartient-il de le déclarer malfaiteur ? Est-ce àmoi ?
Moi : Non, c’est à ses actions.
Le docteur Bissei : Et à qui appartient-il de connaître de ses actions ? Est-ce àmoi ?
Moi : Non ; mais permettez, docteur, que je change un peu la thèse, en supposantun malade dont les crimes soient de notoriété publique. On vous appelle ; vous accourez, vous ouvrez les rideaux, et vous reconnaissez Cartouche ou Nivet1. Guérirez-vous Cartouche ou Nivet ?
Le docteur Bissei, après un moment d’incertitude, répondit ferme qu’il le guérirait ; qu’il oublierait le nom du malade, pour ne s’occuper que du caractère de la maladie ; que c’était la seule chose dont il lui fût permis de connaître ; que s’il faisait un pas au-delà, bientôt il ne saurait plus où s’arrêter ; que ce serait abandonner la vie des hommes à la merci de l’ignorance, des passions, du préjugé, si l’ordonnance devait être précédée de l’examen de la vie et des mœurs du malade. « Ce que vous me dites de Nivet, un janséniste me le dira d’un

1 Cartouche et Nivet : célèbres malfaiteurs du XVIIIe siècle, exécutés pour leur crimes
]
moliniste2, un catholique d’un protestant. Si vous m’écartez du lit de Cartouche, un fanatique m’écartera du lit d’un athée. C’est bien assez que d’avoir à doser le remède, sans avoir encore à doser la méchanceté qui permettrait ou non de l’administrer…
- Mais, docteur, lui répondis-je, si après votre belle cure, le premier essai que le scélérat fera de sa convalescence, c’est d’assassiner votre ami, que direz-vous ? Mettez la main sur la conscience ; ne vous repentirez-vous point de l’avoir guéri ? Ne vous écrierez-vous point avec amertume : Pourquoi l’ai-je secouru ! Que ne le laissai-je mourir ! N’y a-t-il pas là de quoi empoisonner le reste de votre vie ?
Le docteur Bissei : Assurément, je serai consumé de douleur ; mais je n’auraipoint de remords.
Moi : Et quels remords pourriez-vous avoir, je ne dis point d’avoir tué, car il nes’agit pas de cela ; mais d’avoir laissé périr un chien enragé ? Docteur, écoutez-moi. Je suis plus intrépide que vous ; je ne me laisse point brider par de vains raisonnements. Je suis médecin. Je regarde mon malade ; en le regardant, je reconnais un scélérat, et voici le discours que je lui tiens : « Malheureux, dépêche-toi de mourir ; c’est tout ce qu’il y aurait à faire pour dissiper ce point de côté qui t’oppresse, mais je n’ai garde de l’ordonner ; je ne hais pas assez mes concitoyens pour te renvoyer de nouveau au milieu d’eux, et me préparer à moi-même une douleur éternelle par les nouveaux forfaits que tu commettrais. Je ne serai point ton complice. On punirait celui qui te recèle3 dans sa maison, et je croirais innocent celui qui t’aurait sauvé ! Cela ne se peut. Si j’ai un regret, c’est qu’en te livrant à la mort, je t’arrache au dernier supplice. Je ne m’occuperai point de rendre à la vie celui dont il m’est enjoint4 par l’équité naturelle, le bien de la société, le salut de mes semblables, d’être le dénonciateur. Meurs, et qu’il ne soit pas dit que par mon art et mes soins il existe un monstre de plus. »

Denis DIDEROT, Entretient d’un père avec ses enfants, 1771.



2 Janséniste, moliniste : partisans de doctrines radicalement opposées, et s’écartant de la religion catholique communément pratiquée aux XVIIe et XVIIIe siècles.
3 Receler : cacher.
4 Enjoindre : ordonner.

Diderot
Questions :
1- Quels sont les interlocuteurs du dialogue rapporté dans ce texte ? 2- Qui est désigné par "Moi" ?
3- Qui est Bissei ?
4- Quel est le thème de leur discussion ?

- Est-il bien ou non de soigner et guérir un malade qui est coupable de méfaits ?
- Est-il obligatoire de soigner et guérir un malade qui est coupable de méfaits ?
- Un malade qui est coupable de méfaits a-t-il besoin d’un médecin pour
le soigner et le guérir ? Choisis la bonne réponse.
5- Quelle est la thèse défendue par "Moi" ? 6- Quelle est la thèse défendue par Bissei ?
7- Lequel des deux personnages se base, pour défendre sa thèse, sur la morale publique et lequel se base sur la morale professionnelle ?



CORRIGES


1- « Moi »et « BISSEI »,
2- « Moi » désigne le narrateur.
3- « Bissei » est un médecin.
4- Est-ce bien de soigner et guérir un malade qui est coupable de méfaits ? 5- C’est une mauvaise action de soigner et guérir un malade qui est coupable
de méfaits.
6- Un médecin a le devoir de guérir le malade, fût-il criminel, et non pas de le juger.
7- « Moi » se base sur la morale publique car il agit comme un simple citoyen. Bissei se base sur la morale professionnelle parce qu’il est médecin.
  • amine007 غير متواجد حالياً
  • رد مع اقتباس
إضافة رد

الكلمات الدلالية (Tags)
d’élargissement, lecture

« الموضوع السابق | الموضوع التالي »

الذين يشاهدون محتوى الموضوع الآن : 1 ( الأعضاء 0 والزوار 1)
 
أدوات الموضوع إبحث في الموضوع
إبحث في الموضوع:

البحث المتقدم
انواع عرض الموضوع

تعليمات المشاركة
لا تستطيع إضافة مواضيع جديدة
لا تستطيع الرد على المواضيع
لا تستطيع إرفاق ملفات
لا تستطيع تعديل مشاركاتك

BB code is متاحة
كود [IMG] متاحة
كود HTML معطلة

الانتقال السريع

المواضيع المتشابهه
الموضوع كاتب الموضوع المنتدى مشاركات آخر مشاركة
fiche de lecture projet 3 séquence 1 2am الاستاذ اللغة الفرنسية للسنة الثانية متوسط 1 12-06-2015 07:54 PM
Fiche d’activité de lecture 3ap الاستاذ قسم السنة الثانية ابتدائي 1 05-22-2015 06:56 PM
texte documentaire lecture et recherche 5ap الاستاذ قسم الخامسة ابتدائي 0 01-10-2015 05:50 PM
Fiche C de lecture 4ap الاستاذ قسم الخامسة ابتدائي 0 11-19-2014 10:30 AM
Lecture avec prise d’indices الاستاذ قسم الخامسة ابتدائي 0 11-17-2014 04:44 PM


الساعة الآن 11:23 AM


.Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd
منتدى الشروق الجزائري