التسجيل التعليمـــات قائمة الأعضاء التقويم البحث مشاركات اليوم اجعل كافة الأقسام مقروءة

منتدى العلوم الطبية البيولوجيا و البيطرة كل ما يتعلق بالطب، الصيدلة و جراحة الاسنان ، و كذا الطب البيطري و البيولوجيا

Le sthétoscope du rein

Le sthétoscope du rein Introduction La bonne démarche en médecine lorsqu’on est en présence d’un enfant en bonne santé ou d’un enfant qui a des problèmes notamment néphrologiques

إضافة رد
 
أدوات الموضوع إبحث في الموضوع انواع عرض الموضوع
قديم 10-17-2014, 01:38 PM #1
crazy dz
عضو مبدع
 
تاريخ التسجيل: Aug 2014
المشاركات: 1,395
Le sthétoscope du rein

Introduction

La bonne démarche en médecine lorsqu’on est en présence d’un enfant en bonne santé ou d’un enfant qui a des problèmes notamment néphrologiques est de ne pas commencer par des examens complémentaires mais de commencer par un bon examen clinique.
Cet examen clinique comprend bien évidemment un bon interrogatoire, l’utilisation de la palpation, du stéthoscope mais en néphrologie le stéthoscope ne sert pas à grand chose. On dispose d’un instrument que j’appelle le "stéthoscope du rein" qui est la bandelette urinaire. En effet, la bandelette urinaire va permettre de répondre à beaucoup de questions que se pose le médecin généraliste, le pédiatre ou le néphrologue.


La protéinurie

La 1ère question que l’on se pose est : existe-t-il oui ou non une protéinurie ?

Répondre à cette question, c’est avoir une réponse à plusieurs questions très importantes car lorsqu’il y a une protéinurie, cela veut dire qu’il se passe quelque chose probablement au niveau du glomérule, parfois au niveau tubulaire et cette recherche de protéinurie qui fait partie tous les 2 ans de l’examen systématique de l’enfant permet de répondre à cette question.

Chez l’enfant qui a des œdèmes, la recherche d’une protéinurie à la bandelette est absolument systématique. Lorsque l'on reçoit des enfants dans le service qui ont une 1ère poussée de syndrome néphrotique, on voit parfois certains de ces enfants qui ont trainé plusieurs jours voire plusieurs semaines parce qu’ils avaient un œdème des paupières qui était pris pour une allergie. On voit parfois des enfants qui ont une hydrocèle qui est apparue brutalement et qu’on a considéré comme une hydrocèle banale. Donc le 1er message qu’il faut faire passer est : tout enfant qui a des œdèmes, quelle que soit la localisation de ces œdèmes, justifie une recherche de protéinurie à la bandelette.

Lorsqu’un enfant est suivi pour syndrome néphrotique, dans la surveillance on n’a pas non plus besoin de beaucoup d’examens complémentaires parce que si la protéinurie est nulle à la bandelette, on sait que l’enfant est en rémission et en général cela suffit pour une surveillance habituelle.


L’enfant suspect d’infection urinaire

On nous a tous appris que chez un enfant qui a une fièvre mal expliquée, il faut penser à une infection urinaire. Or, demander systématiquement un examen cytobactériologique des urines, c’est quelque chose de lourd, de difficile, parfois l’enfant doit aller aux urgences à l’hôpital, ce qui n’est pas du tout satisfaisant.
Iil faut savoir que grâce à la bandelette urinaire, le fait d’avoir une leucocyturie positive et la présence de nitrites est très évocateur d’infection urinaire et justifie dans ce cas-là la pratique d’un ECBU.
Si l’enfant n’a ni leucocyturie, ni présence de nitrites, l’existence d’une infection urinaire est très peu vraisemblable et ne justifie pas que l’on prescrive un ECBU.
Il y a une toute petite exception, chez l’enfant de moins de 3-4 mois, on pense que cette bandelette est beaucoup moins fiable.


L'hématurie

L’intérêt également de la bandelette urinaire est de mettre en évidence une hématurie.
Lorsque la bandelette dit il y a une hématurie : soit il s’agit d’une véritable hématurie, soit il s’agit beaucoup plus rarement d’une myoglobinurie ou d’une hémoglobinurie.

Mais chez un enfant qui a une maladie qui peut entraîner une hématurie, c’est un bon examen également de dépistage.

Pour les néphrologues, l’hématurie est un signe moins préoccupant, en général, que la protéinurie.
Pour exemple la surveillance d’un enfant qui a un purpura rhumatoïde : on recherche une néphropathie.

S’il y a une simple hématurie, ce n’est pas inquiétant ; c’est lorsqu’il existe une protéinurie significative qu’à ce moment-là il faut faire un dosage et éventuellement discuter d'une consultation en milieu spécialisé si la protéinurie est significative (supérieure à 1 g/L).


Densité et pH des urines

Théoriquement, certaines bandelettes permettent également de connaître la densité des urines et le pH des urines.
Cela peut effectivement être intéressant en présence d’un enfant qui est déshydraté. Il est sûr que si la densité des urines n’est pas élevée et en admettant que la bandelette est fiable, on peut évoquer un problème néphrologique.
De même, si l’enfant est en acidose sanguine et que le pH urinaire reste supérieur à 7, cela peut également évoquer un problème rénal.


Conclusion

En conclusion, j’espère vous avoir convaincu que la bandelette urinaire permet de répondre à beaucoup de questions chez un enfant qui a un problème néphrologique mais également chez un enfant qui vient consulter pour un examen systématique.
L’utilisation de cette bandelette urinaire doit faire partie d’un examen clinique d’un enfant même lorsqu’il vient pour un examen systématique
  • crazy dz غير متواجد حالياً
  • رد مع اقتباس
إضافة رد

الكلمات الدلالية (Tags)
sthétoscope

« الموضوع السابق | الموضوع التالي »

الذين يشاهدون محتوى الموضوع الآن : 1 ( الأعضاء 0 والزوار 1)
 
أدوات الموضوع إبحث في الموضوع
إبحث في الموضوع:

البحث المتقدم
انواع عرض الموضوع

تعليمات المشاركة
لا تستطيع إضافة مواضيع جديدة
لا تستطيع الرد على المواضيع
لا تستطيع إرفاق ملفات
لا تستطيع تعديل مشاركاتك

BB code is متاحة
كود [IMG] متاحة
كود HTML معطلة

الانتقال السريع


الساعة الآن 04:40 AM


.Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd
منتدى الشروق الجزائري