التسجيل التعليمـــات قائمة الأعضاء التقويم البحث مشاركات اليوم اجعل كافة الأقسام مقروءة

منتدى العلوم الطبية البيولوجيا و البيطرة كل ما يتعلق بالطب، الصيدلة و جراحة الاسنان ، و كذا الطب البيطري و البيولوجيا

Prise en charge de la toux aiguë chez le nourrisson de moins de 2 ans

Prise en charge de la toux aiguë chez le nourrisson de moins de 2 ans Recommandations de l'AFSSAPS octobre 2010 (agence française de sécurité sanitaire des produits de

إضافة رد
 
أدوات الموضوع إبحث في الموضوع انواع عرض الموضوع
قديم 10-17-2014, 01:37 PM #1
crazy dz
عضو مبدع
 
تاريخ التسجيل: Aug 2014
المشاركات: 1,395
Prise en charge de la toux aiguë chez le nourrisson de moins de 2 ans

Recommandations de l'AFSSAPS octobre 2010 (agence française de sécurité sanitaire des produits de santé).

Les nouvelles recommandations modifient profondément la conduite à tenir face à un nourrisson qui tousse.

Il n'est pas nécessaire de traiter une toux aiguë sèche ou grasse chez le nourrisson avec des médicaments antitussifs.

La toux aiguë du nourrisson est un symptôme fréquent. Elle est le plus souvent liée à une simple infection virale des voies respiratoires (rhinopharyngite, bronchite).
Il s’agit d’un réflexe naturel et indispensable de défense de l’organisme qui permet de drainer les voies respiratoires.

On définit une toux comme aiguë si elle dure moins de trois semaines. Au-delà, on parle de toux subaiguë puis chronique.
Classiquement, une toux nocturne signe une atteinte des voies aériennes inférieures, la toux des voies aériennes supérieures étant uniquement diurne ou à l’endormissement.
Une rémission, même courte (parfois d’une seule journée) entre deux épisodes infectieux aigus, permet de distinguer une succession d’épisodes de toux aiguë d’une réelle toux prolongée chronique.
Cependant, devant des épisodes récurrents de toux nocturne, il conviendra d’être plus vigilant.

Au cours de leurs 2 premières années de vie, les nourrissons en bonne santé feront de fréquents épisodes d’infection des voies respiratoires associée à une toux.
Dans la majorité des cas, la toux disparaîtra dans un délai de 10 à 15 jours.
Dans certains cas, elle pourra régresser plus lentement en 3 à 4 semaines sans pour autant être liée à une complication, qu’il conviendra cependant d’éliminer.

Elle constitue un motif très fréquent de consultation, surtout durant la période automno-hivernale.
Son apparente banalité ne doit pas dispenser d’une démarche diagnostique à la recherche d'une cause ou d'une maladie associée qui pourrait nécessiter une prise en charge et un traitement spécifique :
·- bronchiolite aiguë du nourrisson,
- pneumonie communautaire de diagnostic radiologique,
- otite moyenne aiguë,
- laryngite aiguë dyspnéïsante,
- coqueluche,
- asthme,
- corps étranger inhalé,
- trouble de la déglutition,
- éventuelle décompensation de cardiopathie ou d’insuffisance cardiaque.

Informer les parents:

Dans le cadre d’une consultation survenant dans les premiers jours d’une toux aiguë, et après s’être assuré que celle-ci se manifeste à l’occasion d’une banale infection des voies aériennes, il est indispensable d’expliquer aux parents que seules des mesures simples sont nécessaires pour la prise en charge de cette toux aiguë banale et que celle-ci peut durer 10 à 15 jours.
Il faut les informer sur les symptômes et signes qui doivent les inciter à consulter ou à reconsulter un médecin :

- fatigue, irritabilité, hypotonie, malaise, cyanose...
- fièvre d’apparition secondaire,
- changement de comportement du nourrisson,
- persistance et aggravation de la toux,
- aggravation ou apparition d’une gène respiratoire,
- vomissements répétés au cours ou au dehors des repas, en dehors des efforts de toux,
- forte baisse de la ration alimentaire (en dessous de 50%)...
- consulter un médecin si le nourrisson a moins de 3 mois.

Préconiser les mesures hygiéno-diététiques:

- Désobstruction nasale pluriquotidienne au sérum physiologique en cas de rhinite associée ou d’encombrement nasal.
- Eviction de l’exposition au tabac (ne pas fumer au domicile y compris dans une autre pièce que celle où dort le nourrisson)+++++
- Donner à boire régulièrement au nourrisson.++++

- Limiter la température dans la chambre à 19-20°C.+++

Ne pas prescrire d’antitussifs en cas de toux aiguë banale du nourrisson : -
- Les mucolytiques (acétylcystéine, carbocystéine), mucofludifiants (benzoate de méglumine) et l'Hélicidine® sont contre-indiqués chez le nourrisson de moins de deux ans en raison du risque de majoration de l'encombrement bronchique.
- Les antitussifs centraux opiacés sont contre-indiqués chez le nourrisson en raison de leur effet dépresseur respiratoire.
- Les antitussifs antihistaminiques de première génération doivent être prochainement contre-indiqués chez le nourrisson en raison des effets indésirables rapportés, de leur effet sédatif qui pourrait être délétère en cas d'encombrement bronchique et de l'absence de preuves de leur efficacité.
- Le fenspiride doit également être prochainement contre-indiqué chez le nourrisson.
- La contre-indication des suppositoires à base de dérivés terpéniques(camphobiotic ) est envisagée chez l'enfant de moins de trente mois, en raison de leur risque potentiel de convulsions ou équivalents convulsifs.

Rappel pour les autres médicaments:
- Les antipyrétiques peuvent être prescrits en cas de fièvre associée et mal supportée.
- Les bronchodilatateurs inhalés ne sont pas recommandés chez un nourrisson non asthmatique.
- Les antibiotiques sont sans effet sur une rhinopharyngite simple.
- Les corticoïdes par voie générale ou par voie inhalée ne sont pas recommandés en cas de toux aiguë en rapport avec une rhinopharyngite, une pharyngite, une laryngite non dyspnéïsante, une trachéite, une bronchite, et au cours du premier ou du deuxième épisode de bronchiolite aiguë du nourrisson.
- Les antisécrétoires gastriques sont sans effet en l’absence d’un reflux gastro-oesophagien clairement identifié.
- En cas de coqueluche, une antibiothérapie à base de macrolides doit être instaurée rapidement.

Kinésithérapie respiratoire:
- Il n'est pas nécessaire de prescrire de la kinésithérapie respiratoire face à une toux aiguë liée à une infection banale des voies respiratoires, non compliquée.
- La kinésithérapie respiratoire doit être discutée au cas par cas dans la bronchiolite.
  • crazy dz غير متواجد حالياً
  • رد مع اقتباس
إضافة رد

الكلمات الدلالية (Tags)
charge, nourrisson

« الموضوع السابق | الموضوع التالي »

الذين يشاهدون محتوى الموضوع الآن : 1 ( الأعضاء 0 والزوار 1)
 
أدوات الموضوع إبحث في الموضوع
إبحث في الموضوع:

البحث المتقدم
انواع عرض الموضوع

تعليمات المشاركة
لا تستطيع إضافة مواضيع جديدة
لا تستطيع الرد على المواضيع
لا تستطيع إرفاق ملفات
لا تستطيع تعديل مشاركاتك

BB code is متاحة
كود [IMG] متاحة
كود HTML معطلة

الانتقال السريع


الساعة الآن 07:51 AM


.Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd
منتدى الشروق الجزائري