ȡ

Le systeme nerveux vgetatif

1 - Le systeme nerveux vgetatif I Gnralits Le systme nerveux vgtatif (on autonome) est charg de l'innervation du milieu intrieur, son champs d'innervation concerne

 
10-15-2014, 08:35 AM #1
crazy dz
 
: Aug 2014
: 1,395
1 - Le systeme nerveux vgetatif




I Gnralits

Le systme nerveux vgtatif (on autonome) est charg de l'innervation du milieu intrieur, son champs d'innervation concerne les viscres, les glandes exocrines et endocrines et la vaso-motricit.
Au plan moteur, il innerve donc toutes les fibres musculaires lisses.
Au plan sensitif, il transmet la sensibilit viscrale, qui s'exprime par la sensation d'hyperpristaltisme, la douleur par tension ou rpltion des viscres creux, par compression ou hypertrophie d'un viscre.
Le systme nerveux vgtatif intervient dans le contrle et la rgulation de la pression artrielle, la scrtion et la mobilit gastro-intestinale, la vidange de la vessie, la sudation, la temprature corporelle, le rythme cardiaque et d'autres fonctions que nous verrons par la suite.
Dans ces rgulations, le systme nerveux vgtatif joue certes un rle actif mais il est lui-mme sous le contrle d'autres parties du systme nerveux tel que l'hypothalamus, le tronc crbral et certaines parties du systme limbique.
Ces circuits sont souvent mis en jeu de faon rflexe, l'information acquise par des rcepteurs viscraux est transmise des centres situs dans le tronc crbral ou l'hypothalamus, la rponse approprie est dclenche au niveau de ces centres et transmise la priphrie grce aux fibres nerveuses effectrices du systme nerveux autonome (SNA).
Une des caractristiques du SNA est sa capacit rpondre rapidement aux sollicitations et changer ainsi par la suite les fonctions viscrales.
Par exemple, il peut doubler la frquence cardiaque en moins de 3 5 secondes, doubler la pression artrielle en moins de 10 20 secondes.
À l'inverse la pression artrielle peut chuter en moins de 4 5 seconde et provoquer un vanouissement, la sudation peut apparatre en quelques secondes et la vessie se vider involontairement trs rapidement.
II Organisation gnrale du systeme nerveuxautonome

II.A. Rappel anatomique sur le systme nerveux

Le fonctionnement des organes du corps humain est soumis une commande (ou rgulation) assure par un systme de cellules spcialises appel le systme nerveux.
Ce systme peut tre divis en 2 grands systmes:
Le systme nerveux crbro-spinal affect la vie de relation qui assure les fonctions de motricit volontaire et de sensibilit.
Il est reprsent par:
Le systme nerveux central (SNC) qui comprend le cerveau et la moelle pinire; et
Le systme nerveux priphrique (SNP) qui comprend les nerfs crniens et les nerfs rachidiens (spinaux)
Le systme nerveux organo-vgtatif appel encore systme nerveux autonome qui assure le contrle et la rgulation des fonctions dites vgtatives.
Le fonctionnement du SNA se fait indpendamment de notre volont et de notre conscience.
Il est divis en 2 grands systmes:
Le systme sympathique (orthosympathique) qui correspond la rgion thoraco-lombaire et le systme parasympathique qui comprend la portion crnienne et sacre.
II.B. Le systme nerveux sympathique

Les fibres sympathiques effrentes sont issues de la moelle pinire au niveau des segments T1(thoracique ou dorsale) jusqu' L2 (lombaire).
Chaque fibre sympathique est compose de deux neurones; un neurone pr-ganglionnaire et un neurone post-ganglionnaire.
II.B.a. Neurone pr-ganglionnaire

Le corps cellulaire du neurone pr-ganglionnaire est situ dans la corne intermdio-iatrale de la moelle pinire et la fibre merge par la racine antrieure de la moelle dans le nerf spinal correspondant.
Aprs son mergence le neurone sympathique pr-ganglionnaire quitte le nerf spinal par le rameau communicant blanc RCJ3) et pntre dans le ganglion de la chane sympathique situe de part et d'autre de la colonne vertbrale.
Le devenir du neurone pr-ganglionnaire est variable:
Il fait synapse avec le neurone post-ganglionnaire dans le ganglion
Il traverse le ganglion et se dirige vers le haut ou vers le bas de la chane pour faire relais dans un autre ganglion
I1 peut traverser la chane para-vertbrale et cheminer vers un autre nerf sympathique innervant un ganglion pr-vertbral (ganglions coeliaque et hypogastrique) situ distance de la chane sympathique para-vertbrale.
II.B.b. Neurone post-ganglionnaire

Le neurone post-ganglionnaire nat d'un ganglion para-vertbrale ou pr-vertbral et se dirige pour aller innerver les diffrents organes.
Certaines fibres post-ganglionnaires passent dans les nerfs rachidiens par l'intermdiaire des rameaux communicants gris (RCG).
Elles assurent l'innervation sympathique des vaisseaux sanguins, des glandes sudoripares et des muscles pilo-recteurs (recteurs des poils)
II.B.c. Distribution segmentaire des nerfs sympathiques

Les fibres sympathiques du segment thoracique T1 se dirigent vers la tte
celles du segment T2 vers le cou,
celles des segments T3, T4, T5 et T6 vers le thorax,
celles des segments T7, T8, T9, T10 et T 11 vers l'abdomen,
celles des segments T12, Li et L2 vers les membres infrieurs.
Cette distribution est approximative car les chevauchements sont frquents.
La distribution des neurones sympathiques vers les organes cibles dpend de l'origine embryonnaire des organes.
Le cur par exemple reoit de nombreuses fibres provenant de la chane sympathique du cou car le cur se dveloppe partir du cou.
De mme, les organes abdominaux reoivent leur innervation des organes thoraciques car l'intestin primitif est originaire de cette rgion.
II.C. Systme nerveux parasympathique

II.C.a. Distribution du systme nerveux parasympathique

La structure anatomique du systme parasympathique est trs diffrente de celle du systme sympathique.
Les fibres parasympathiques quittent le systme nerveux central:
En haut (au niveau bulbo-protubrentiel du tronc crbral) par les paires crniennes moteur oculaire commun (III), facial (VII), glosso-pharyngien (IX) et le vague ou pneumogastrique (X)
En bas (au niveau sacr) par les 2me, 3eme et 4me nerfs sacrs.
Environ 75% des fibres nerveuses parasympathiques cheminent dans le nerf vague innervant les rgions thoracique et abdominale du corps (coeur, poumons, l'estomac, l'intestin, la moiti du colon proximal, le foie, la vsicule biliaire, le pancras et la partie haute des uretres).
Les fibres parasympathiques du III innervent les sphincters pupillaires et les muscles ciliaires de l'oeil.
Les fibres parasympathiques du VII innervent les glandes lacrymales, les glandes nasales et les glandes sub-mandibulaires.
Les fibres du IX innervent la glande parotide (glande salivaire se trouvant dans le conduit auditif interne).
Les fibres parasympathiques sacres se rassemblent pour former les nerfs pelviens au niveau des plexus sacrs de chaque cot de la moelle.
Ces fibres se distribuent au clon descendant, au rectum, la vessie et la partie basse des uretres et les organes gnitaux externes (impliques dans la stimulation sexuelle)
II.C.b. Les neurones parasympathiques pr- et postganglionnaires

L'innervation parasympathique est constitue de neurones pr- et post-ganglionnaire.
L'innervation parasympathique post-ganglionnaire de la tte provient des ganglions ciliaires (innervation de l'oeil), des ganglions ptrygo-palatin ou sphno-palatin (innervation des glandes lacrymales, du nez et du pharynx), des ganglions sous-maxillaires (sub-mandibulaire) et optique (innervation des glandes salivaires et de la cavit buccale).
En revanche dans le reste du systme parasympathique, le neurone pr-ganglionnaire atteint directement l'organe cible
Le ganglion et les fibres post-ganglionnaire sont situs dans l'organe; la synapse entre fibres pr- et post-ganglionnaires est situe dans l'organe.
Les fibres post-ganglionnaires sont courtes de quelques millimtres quelques centimtres (contrairement au systme sympathique)
III Caractristiques des fonctions sympatiques et parasymathiques

III.A. Les fibres adrnergiques et cholinergiques

Les fibres nerveuses sympathiques et parasympathiques secrtent l'un des deux neurotransmetteurs synaptiques; l'actylcholine ou la noradrnaline.
Les fibres librant l'actylcholine sont appeles fibres cholinergiques et
Celles qui librent la noradrnaline sont nommes fibres adrnergiques.
Tous les neurones pr-ganglionnaires sont cholinergiques dans les systmes sympathique et parasympathique.
Les neurones post-ganglionnaires du systme parasympathique sont aussi cholinergiques.
La plupart des neurones post-ganglionnaires sympathiques sont adrnergiques l'exception des neurones qui innervent les glandes sudoripares, les muscles pilo-recteurs et de rares vaisseaux sanguins qui sont des neurones cholinergiques.
Les structures molculaires de l'actylcholine et de la noradrnaline sont :
Actylcholine
Noradrnaline
III.B. Mcanismes de synthse et de destruction de l'actyLcholine et de La noradrnaline

III.B.a. L'actylcholine

L'actylcholine est synthtise partir de la choline dans le cytoplasme du corps cellulaire (cytosol).
La choline est actyle par une choline-actyltransfrase avec la prsence de l'actyl-CoA pour donner l'actylcholine, puis transfre et stocke l'intrieur des vsicules des terminaisons nerveuses.
Elle est libre sous l'action de l'influx nerveux avec la participation du calcium, mobilis dans l'espace synaptique.
L'excs de neuromdiateur et la fraction lie aux rcepteurs post-synaptique (nicoti ou muscari ) sont dgrades par l'actylcholine-estrase qui libre l'acide actique et la choline qui pourra tre recapte par le neurone.
III.B.b. Noradrnaline

La synthse de la noradrnaline dbute dans le cytosol et se termine l'intrieur des vsicules.
La chronologie de la raction de synthse est:
Hydroxylation Tyrosine ------------------- Dopa Dcarboxylation
Dopa--------------------- Dopamine
Transport et stockage de la dopamine dans les vsicules
Hydroxylation - Dopamine---------------------- Noradrnaline
Dans la mdullosurrnale, les ractions se poursuivent afin de transformer 8O% de la noradrnaline en adrnaline:
mthylation Noradrnaline--------------- , Adrnaline
La noradrnaline est stocke, avec la dopamine, par un mcanisme dpendant du calcium dans les vsicules en association avec l'ATP.
La libration se fait par l'arrive de l'influx nerveux.
L'inactivation de la noradrnaline rsulte:
Principalement, de la diffusion dans les fluides de voisinage et vers la circulation sanguine
De la recapture ; qui peut tre de deux type,
de type 1, neuronale, dans la terminaison pr-synaptique spcifique de la noradrnaline
de type 2, extra neuronale, dans les structures post-synaptiques et le tissus priphriques, pour la noradrnaline comme pour l'adrnaline
Du catabolisme enzymatique (transformation enzymatique) qui survient en 2 tapes:
Dans la premire interviennent
la MonoAmine Oxydase (MAO) prsente dans les terminaisons nerveuses adrnergiques
La Cathcol-O-Mthyl Transfrase (COMT) prsente dans les terminaisons nerveuses et structures post-synaptiques (tissus)
Dans la 2 tape interviennent,
Une aldhyde dshydrognase, de faon prdominante en pri et conduit la formation d'acide vanylmandlique ou VMA
Une aldhyde rductase, de faon prdominante dans le systme nerveux central, et conduit la formation de MOPEG (3-mtl-4-hydroxy-phnylthylne-glycol)
III.C. Les rcepteurs de ces neuromdiateurs

Avant que l'actylcholine, la noradrnaline ou l'adrnaline provoquent leur effet sur l'organe effecteur, ces mdiateurs doivent se fixer sur leurs rcepteurs spcifiques situs sur la membrane post-synaptique, la fixation du neuromdiateur sur le rcepteur produit une modification molculaire de la protine du rcepteur provoquant soit une ex soit une inhibition de la cellule cible.
III.C.a. Les rcepteurs cholinergiques

Les rcepteurs l'actylcholine sont de deux types ; nicoti et muscari .
1 Rcepteurs muscari s

Appels ainsi parce qu'ils sont stimuls spcifiquement par la muscarine.
Il existe 4 sous-types de ces rcepteurs:
M1 post-synaptique ganglionnaire (rle min et sur organes cibles)
M2, M3, M4 se localisent sur les organes i par les fibres du systme parasympathique et les fibres cholinergique du systme sympathique.
2 Rcepteurs nicoti s

Appels ainsi parce que stimuls spcifiquement par la nicotine.
Ces rcepteurs sont essentiellement situs au niveau des relais ganglionnaires entre le premier neurone et le deuxime neurone (sous type N1) tant sur la voie sympathique que sur la voie parasympathique
Un second sous-type N2 se distribue au niveau des jonctions neuro-musculaires de la plaque motrice des muscles stris.
III.C.b. Les rcepteurs adrnergiques

Ils sont classs en 5 sous-types principaux:
1 Rcepteurs alpha

1 Sous-type Alpha 1

Post-synaptique, produisant essentiellement une stimulation.
2 Sous-type Alpha

Pr-synaptique, inhibant la libration de la noradrnaline, quelques rcepteurs alpha 2 sont post-synaptiques dans la systme nerveux central et sont inhibiteurs du tonus sympathique.
2 Rcepteurs bta

1 Sous-type Bta I

Post-synaptique, produisant une stimulation.
2 Sous-type Bta 2

Post-synaptique, effet inhibiteur (relaxation)
Le rcepteur bta pr-synaptique situ sur les terminaisons synaptiques ont un rle facilitateur sur l'activit synaptique (leur blocage par les bta bloquants rduit l'activit sympathique, ce qui expliquerait l'effet de relchement artriel de ces substances dans les traitements chro s)
3 Sous-type Bta 3

Post-synaptique, plus rcemment mis en vidence, produisant une lipolyse dans les adipocytes.
IV Les effets de la stimulation nerveuse vgetative

Les effets de la stimulation des systmes sympathique ou parasympathique dpendent de l'organe concern.
La stimulation d'un systme peut entraner des effets excitateurs sur certains organes mais inhibiteurs sur d'autres.
IV.A. il

IV.A.a. La pupille

La stimulation sympathique entrane la contraction des fibres radiaires de l'iris et dilate donc la pupille.
La stimulation parasympathique contracte le muscle circulaire de l'iris et rtrcie donc la pupille.
Le parasympathique est stimul de faon rflexe lorsqu'une lumire intense pntre dans l'oeil; ce qui rduit l'ouverture de la pupille et diminue la quantit de lumire qui atteint la rtine.
IV.A.b. Le cristallin

La convergence de la lentille est entirement contrle par le parasympathique.
La lentille est maintenue aplatie grce aux ligaments radiaires.
L'excitation parasympathique contracte le muscle ciliaire librant la tension des ligaments du cristallin et lui permet de devenir plus convexe, ce qui fait converger le regard sur un objet proche.
IV.B. Les glandes

Les glandes nasales, lacrymales, salivaires et les glandes de la partie haute du tube digestif sont stimules par le parasympathique qui provoque une hyperscrtion.
Les glandes sudoripares sont essentiellement innerves par le sympathique qui provoque une scrtion abondante.
Les glandes apocrines dans les aisselles (la mme origine embryologique que les glandes sudoripares).
Elles dpendent u ment du sympathique, elles synthtisent des scrtions paisses et odorifrantes.
IV.C. Le tube digestif

Le tube digestif possde son propre rseau nerveux intrinsque appel plexus intramural.
La stimulation parasympathique augmente le pristaltisme et relche les sphincters, acclrant ainsi la progression du contenu alimentaire du tube digestif.
La stimulation sympathique a des effets opposs ; inhibition du pristaltisme et contraction des sphincters, donc ralentissement du bol alimentaire.
IV.D. Le cur

La stimulation sympathique augmente le rythme cardiaque et augmente la force de contraction.
La stimulation parasympathique entrane un ralentissement du rythme.
IV.E. Les vaisseaux sanguins

La stimulation sympathique contracte la plupart des vaisseaux (vasoconstriction), particulirement au niveau de la peau et des viscres abdominaux.
La stimulation parasympathique est sans effet, sauf au niveau due la face o elle les dilate (lorsque le visage rougit)
IV.F. La pression artrielle

La stimulation sympathique, par l'intermdiaire de son effet dur le coeur, a tendance augmenter la pression artrielle. Le parasympathique a un effet oppos.
IV.G. La vessie

L'effet majeur de l'innervation sympathique de la vessie est d'empcher la vidange lorsque celle-ci n'est pas pleine (inhibition sur le dtrusor et excitation sur le trigone et le sphincter interne)
L'effet du parasympathique entrane une miction (contraction du dtrusor et relchement du trigone et du sphincter)
IV.H. L'Appareil gnital mle

La stimulation sympathique a un effet positif et entrane une jaculation.
La stimulation parasympathique a un effet positif et entrane une rection.
IV.I. La peau

La stimulation sympathique entrane une pilorection (redressement du poil)
IV.J. La mdullosurrnale

La mdullosurrnale reoit une innervation sympathique comportant une voie effectrice un seul neurone, la cellule mdullosurrnalienne se substitue au second neurone et assure la mdiation adrnergique qui prend ici un caractre humoral.
La stimulation nerveuse sympathique de la mdullosurrnale entrane une libration importante d'adrnaline et de noradrnaline dans la circulation sanguine.
Ces deux mdiateurs ont les mmes effets sur les diffrents organes que la stimulation sympathique, sauf que leur dure d'action (de ces hormones) est 5 10 fois plus longue puisque les catcholamines sont dgrades lentement dans le sang.
V En conclusion

On peut dire que le systme parasympathique est un systme de repos qui est destin conserver les ressources de l'organisme et sa nutrition (scrtion salivaire, gastro-intestinale, contractilit du sphincter pupillaire, l'accommodation la vision de prs, inhibition des fonctions cardiaques...)
Tandis que le systme sympathique est au contraire un systme ragissant toute situation critique (exercice musculaire violent, la douleur, le froid, la peur, la colre, l'angoisse, le stress...) par une mise en tat de dfense de l'organisme appel une dcharge massive.
Dans ces situations la pression artrielle, le dbit sanguin, la glycmie, et la glycolyse, la force musculaire et l'activit mentale augmentent et le mtabolisme cellulaire est accru
  • crazy dz

(Tags)
nerveux, systeme, vgetatif

« | »

: 1 ( 0 1)
 
:





05:34 AM


.Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd