2017 2017

Revue des classes de terminale

Avant propos La prsente revue, comporte des sujets rcents avec leurs corrigs. La perspective entreprise est celle dun feed- back et dune consolidation des prs requis.

 
03-29-2015, 11:00 PM #1
 
 
: Aug 2013
: 25
: 36,415
Avant propos

La prsente revue, comporte des sujets rcents avec leurs corrigs. La perspective entreprise est celle dun feed- back et dune consolidation des prs requis.

La prsente revue comporte des sujets de diffrentes filires qui dcoulent tous, dans la mme optique savoir, la dcouverte dune mthode de questionnement pour interroger un crit, en prconisant, lapproche communicative.

La prsente revue te permettra, peut tre une approche pralable des sujets de BAC toi, qui probablement seras le futur universitaire, dans une quelconque branche.

La prsente revue sapprte dans son contenu rpondre, certaines de tes proccupations pdagogiques et te donner un coup de pouce qui te permettra de te guider et pourquoi pas, vers une probable russite, pour laquelle tu te prpares, dj.


Mansour Yamina (PEM)








Sujet de BAC Session : 2011
Filire : Langues trangres

Sujet 1

Il y a 49 ans, le 17 octobre 1961, rpondant des directives de la fdration du FLN en France, des dizaines de milliers dalgriens structurs fortement, dans la clandestinit, au sein de lorganisation occupaient les rues, avenues et boulevards de Paris, raffirmant dans lordre et la discipline, devant lopinion publique franaise et internationale, leur engagement total dans la lutte de libration nationale. []
Les directives donnes tous les chelons de lorganisation taient les suivantes : Les manifestations devaient dmarrer le mme jour ( le soir du 17 octobre, 20h 30prcismment lheure de linterdiction de sortie des Algriens, en dehors de chez eux) et stalaient sur trois jours conscutifs. Pour prserver les structures de lorganisation, les cadres ne devaient pas apparatre au cours des manifestations qui devaient pourtant un caractre pacifique et toute dtention darmes, sous quelque forme que se soit, tait rigoureusement interdite, aux manifestants.
Comme prvu, le 17 octobre au soir, plus de 80 000 Algriennes et Algriens envahissent les grands boulevards de la capitale franaise.
Si les manifestations furent un succs comme en tmoignent les comptes rendus de la presse franaise et internationale, la rpression mene sous lautorit du prfet de police Maurice Papon , tristement clbre pour sa collaboration ave le rgime Nazi dans sa politique de dportation et dextermination des juifs durant, la seconde guerre mondiale, une chasse lAlgrien, particulirement sanglante fut dclenche, travers, tout Paris : 12 000 15 000 arrestations, dont 3000 maintenues, 15 000 refouls dans leur douar dorigine, 300 400 morts par balle, par noyade dans la Seine, 2400 blesss et 400 disparus.
Parmi les manifestants arrts, des centaines furent envoys dans les centres de tri de Vincennes, du palais des sports, du stade de Coubertin, porte de Saint- Cloud transforms pour la circonstance , en autant de lieux dinterrogatoires et de tortures. Parmi les manifestants arrts, beaucoup sont envoys dans les camps dinternement, en Algrie et en France par mesure administrative.
20 octobre, manifestations de femmes, dans toute la France et particulirement, en province ; dans lEst, Lyon, Marseille et dans le Nord, manifestations rprims avec la mme violence que les prcdentes. Les mmes revendications ; libration des dtenus, indpendance de lAlgrie ! La population algrienne en France, a pay un prix trs fort, les policiers se sont acharns sur les manifestants pacifiques, avec une barbarie inoue. Malgr cette froce rpression, lorganisation du FLN, en France tait sortie de cette dure preuve, plus forte et la communaut migre plus motive et plus soude que jamais.

LAssociation des moudjahiddines de la Fdration
du FLN, en France 1954- 1962, Wilaya 7.
El Watan, Dimanche 17 octobre 2010, p 4.




Questions

I - Comprhension de lcrit (12 points)

1- Le texte parle :
- Des manifestations des femmes algriennes.
- Des manifestations organises 49 ans, avant le 17 octobre 1961.
- Des manifestations du 17 octobre au 20 octobre, Paris.
- Des manifestations du 17 octobre 2010 Paris.
- Recopiez la bonne rponse.
2- Une chasse lAlgrien, particulirement sanglant fut dclenche, travers tout Paris : 12 000 15 000 arrestations, dont 300 maintenus, 1500 refouls, dans leur douar dorigine, 300 400 morts par balle, par noyade, dans la Seine.
- Les deux points : expriment une : illustration, une dfinition, une numration ou une comparaison ?
- Recopiez la bonne rponse.
3- Classez les lments suivants : (Pacifique/ barbarie/ dtention darmes interdites/ chasse lAlgrien/ lutte de libration nationale/ rpression) selon quils renvoient :
- Aux manifestants algriens.
- Aux policiers franais.
4- Une chasse lAlgrien signifie :
- Une manire de chasser comme les Algriens.
- Une poursuite des Algriens.
- Une marche des Algriens.
- Une lutte des Algriens.
Recopiez la bonne rponse.

5- Les Algriens ont manifest pour deux raisons essentielles, lesquelles ?
6- Lauteur est-il prsent, dans le texte ? Justifiez votre rponse.
7- Relevez du texte, un passage qui montre que la rpression mene
Contre les manifestants algriens a choue.
8- Pour prserver, les structures de lorganisation
- De quelle organisation sagit-il ?
9- Quelle est la vise communicative de lauteur ?
10- Proposez un titre au texte pour justifier votre choix.

II/ Production crite (8points)

Traitez un sujet, au choix.
Sujet 1 : Dans le cadre de la prparation dun expos que vous prsenterez vos camarades, en classe, faites le compte rendu du texte
(150) mots, environ.

Sujet 2 : De nos jours, certaines armes sont de plus, en plus dangereuses, voire destructrices. En tant que membre dune association qui milite pour la paix, rdigez un appel au secrtaire gnral de lONU, afin de mettre fin lutilisation de ce type darmes.



Sujet de BAC Session 2011
Filires : Sciences exprimentales/ Mathmatiques/ Math technique/ Gestion et conomie.
SUJET 1

La communication est la base de notre vie et pas seulement, de nos jours o nous sommes, tous connects, travers de multiples rseaux sociaux comme ******** ou twiter . la communication a toujours t la clef du dveloppement de ltre humain, par exemple avec lapparition de lcriture, il y a plus de 5000 ans.

La vraie communication, celle qui a le plus dimpact, celle qui est directe, dhomme homme est plus ancienne et elle na pas chang. Lorsque vous arrivez le matin, face votre collgue de bureau et que vous lui dites : Bonjour. ***199;a va ? , vous pratiquez la forme de communication la plus ancienne qui existe, celle de deux tres qui changent qui changent des sons cods. Souvent, nous faisons des erreurs dans notre faon de communiquer avec ceux qui nous entourent. A force, cela peut provoquer des consquences graves, que ce soit dans le domaine priv ou professionnel. Alors comment communiquer vrai ?

Il n y a pas de formule magique. Il n y a quune seule solution.
Ce secret, vous le connaissez bien ; la vraie communication est fonde sur la sincrit. Depuis des millnaires, cela na pas chang. La seule forme de communication efficace entre deux tres humains est base sur ce principe. Cest si simple mais si difficile appliquer.

Revenons votre collgue de travail. Quand vous lui demander :
Comment a va ? .Bien sr vous ne pensez pas rellement ce que vous dites. Vous ntes pas inquiet pour sa sant. Cest juste un code que nous utilisons pour dire bonjour. Il serait puisant dtre sincre chaque fois que vous dites ; a va bien ? , dailleurs la rponse : oui, merci, a va bien et toi ? fait aussi partie de ces rgles sociales
Que nous apprenons, ds lenfance. Ces codes ont tendance nous faire oublier quune phrase prononce a un impact rel, sur la personne avec qui lon parle.

Quand vous tes face face avec quelquun, chaque phrase que vous aller prononcer est comme un message subtil qui va toucher votre interlocuteur ou interlocutrice au plus profond. Mme sil nen a pas conscience. Mme sil ne le montre pas. Vous avez toujours, ce moment l, une dcision prendre. Est-ce -que vous allez tre sincre, dans vos paroles ou est- ce -que vous allez les envelopper, dans un voile dhypocrisie.

Jean Philippe, Site, Rvolution personnelle,
in Solutions simples.
24 aot 2009.

Questions

Comprhension ( 14 points)

1- Lauteur de ce texte est :
- Un journaliste- Un ducateur- Un romancier ?
-Recopiez la bonne rponse.
2- Relevez du texte 4 termes qui renvoient, la communication.
3- La seule communication efficace, entre deux tres humains est base sur ce principe. Ce principe est :
- Hypocrisie- la sincrit - la magie des mots.
- Recopiez la bonne rponse.
4- Lauteur simplique nettement, dans ce texte.
Relevez, dans le texte, quatre marques de subjectivit.
5- et elle na pas chang. 2me .
Vous ntes pas inquiet pour sa sant. 4me .
Est- ce - que vous allez les envelopper, dans un voile
dhypocrisie ?
- A quoi renvoient, les trois pronoms ?
6- Une phrase prononce a un impact rel, sur la personne avec qui lon parle.
Relevez, dans le texte la proposition (expression) qui exprime la mme ide.
7- A force , cela peut provoquer, des consquences graves.
Dans cette phrase, lexpression force peut tre remplace par : A force de communiquer- force de faire des erreurs- force dchanger des sons. Recopiez la bonne rponse.
8-Parmi ces trois ides, quelle est celle qui na aucune relation, avec le texte ?
- Notre existence est fonde, sur la communication.
- Lhomme a volu grce, la communication.
- On sinquite de la sant de lautre lorsquon lui dit : Comment, a va ? Recopiez la bonne rponse.
9- Lauteur a crit ce texte pour :
- Exprimer un point de vue.
- Prsenter les avantages de la vraie communication.
- Initier les gens communiquer, entre eux.
Recopiez la bonne rponse.
10- Proposez un titre au texte.


II/ Production crite (6ponts)

Traitez un seul sujet, au choix.

1- Un de vos amis, tudiant dans une universit trangre, cherche de la documentation pour son mmoire de fin dtudes sur le thme dvelopp, dans le texte que vous venez de lire.
Pour laider dans sa recherche documentaire, rdigez le compte rendu objectif de ce texte. Environ (100) mots que vous lui transmettrez par E- mail.


2- Vous constatez que dans votre entourage, des jeunes et moins jeunes ne communiquent pas entre eux, engendrant de ce fait, des mal entendus. Vous tes animateur de lmission radiophonique A votre coute de la radio locale.
Rdiger un texte argumentatif, dans lequel vous numreriez, les avantages de la communication, entre individus dune mme communaut.



Sujet de BAC Session 2011
Filire : Lettres et philosophie.
Sujet 1

Les sportifs, ces oublis de lhistoire.

La fin de la dernire guerre mondiale a t marque par la naissance dun mouvement de colonisation. Le sport en est devenu le porte -drapeau et notamment, le sport fminin. Les sportifs algriens nont pas t, en reste.


Si lhistoire de la rvolution retient le nom de Lalla Fatma NSoumer, Hassiba Ben Boualiet autres symboles de la rsistance, au fminin, il nen est pas de mme pour celles qui se sont faites une place, dans le monde sportif, balayant ainsi les prgujs et les barrire sexistes et sectaire. Il est vident qu lpoque, le femme algrienne taient, dans limpossibilit de pratiquer le sport. Emancipe, la femme algrienne a fini par dfrayer la chronique, en imposant sa prsence sa prsence, dans des espaces sportifs censs tre ceux des hommes.

Il existe peu dcrits, sur le sport fminin du temps de la rvolution. Toutes fois, plusieurs femmes algriennes ont pratiqu, le sport et laiss leurs empreintes, dans diverses associations sportives.

En 1940, lapparition des premires sportives algriennes sest traduite par lintgration de quelques filles, dans des clubs europens, particulirement, dans la discipline du basket- ball.

La natation a t le deuxime sport rvlateur de la pratique fminine. Ainsi, de jeunes nageuses ont fortement prouv leur puissance, dans le monde des petits bassins, en loccurrence Souilem Oran, Ali Khodja, Alger, Sada Ben Hadj, Constantine.

En 1950 une certaine Bensalem deviendra la premire fille licencie, dans le sport scolaire, en saut en hauteur. Dans son club, Salima sahraoui, pratiquait lathltisme et tait doue, dans trois spcialits : Saut en hauteur, saut en longueur et les haies. Quelques temps pus tard, se sont les surs Korsi, kassoul et Baatouche qui pratiqueront le volley- ball tandis que Lela Skandar et Nacra Bouzerar perceront en athltisme. Dans une discipline qui requiert de lendurance, de la force et de la rsistance comme le cyclisme, on trouvera, au dbut des annes 1950 ? Blalta Khera, Messabihi qui tait la seule musulmane pratiquant le cyclisme. Elle profitera de sa notorit pour jouer le rle de messagre, au profit du FLN : A moto et bicyclette, elle transportera les armes et les mdicaments, jusquau jour o elle sera arrte, en 1958. A sa libration, en 1959, elle continuera son activit de militante ; en tant quaide- soignante Bouhnifia.

Le rle novateur des Algriens, dans la lutte de libration a nourri lespoir dune redfinition de leurs positions : familiale, culturelle, sociale et politique, dans lAlgrie post- indpendante.
Le sport fut un moyen daffirmation identitaire, tout au long de la priode coloniale, puis un des domaines qui a contribu faire connatre la cause algrienne, pendant la lutte de libration nationale,,,, grce la prestigieuse quipe du FLN.

En dfinitive, le sport fut un acte politique, un mouvement de mobilisation contre le colonialisme mais galement, une vritable cole de nationalisme, de fraternit, de solidarit et de militantisme.

Daprs la revue EL Djich n544, novembre 2008


Questions

I/ Comprhension (13 points)

1- Le texte parle du sport fminin, en Algrie, pendant la priode coloniale. Cette pratique tait :
- Une marque dmancipation fminine.
- Une forme de rivalit avec les hommes.
- Une action de militantisme.
- Une mode initie par les europens.
Recopiez les deux bonnes rponses.
2- Lhistoire de la rvolution retient les noms de Lalla Fatma NSoumer, Hassiba Ben Boualiet autres
a- Est- ce le cas des sportives ?
b- Relevez la proposition qui justifie votre rponse.
3- Les sportives algriennes ont contribu la rvolution. Quel exemple du texte illustre cette affirmation.
4- Des valeurs vhicules par le sport sont cites, dans le texte.
Relevez- en deux.
5- En plus de lindpendance du pays, quel autre espoir ; les sportives algriennes nourrissaient- elles ?
6- Il nen est pas de mme pour celles qui se sont faites une
Place, dans le monde sportif.
- Elle profitera da sa notorit.
A qui renvoient les pronoms souligns ?
7- Compltez les noncs ci- dessous par les mots et expressions
Suivantes : (Moyen de lutte/ dimensions/ hommes/ espace/ fminin/ mancipation)
Dans la guerre de libration nationale, le sport sest impos, en investissant les ..rservs aux .Il a pris une autre, en devenant un ..et d..
8- Quelle est la vise communicative de lauteur.
9- Proposez un autre titre, au texte.

II/ Production crite.

Traiter un sujet, au choix :

1- Vous animez la rubrique, sport fminin de votre journal scolaire.
Le texte que vous venez de lire vous a particulirement intress et vous tenez informez vos camarades. Rdigez le compte rendu objectif de ce texte, en 150 mots.

2- Vous tes membre de lassociation Un esprit sain, dans un corps sain de votre tablissement. Vous tes chargs de prsenter vos camarades du lyce les valeurs sportives qui ont servi la rvolution algrienne. Pour votre revue scolaire, rdigez un texte dune quinzaine de lignes, dans lequel, vous prsenterez ces valeurs.
[IMG]file:///C:\Users\INTEL-~1\AppData\Local\Temp\msohtmlclip1\01\clip_image00 2.gif[/IMG]



[IMG]file:///C:\Users\INTEL-~1\AppData\Local\Temp\msohtmlclip1\01\clip_image00 3.gif[/IMG]


1- Le texte parle : - Des manifestations du 17 au 20 octobre, Paris.
2- Une illustration- une numration.
3- a- Manifestants algriens : (Dtention darmes- pacifique- lutte de libration)
b- Policiers franais : (Barbarie- chasse lAlgrien- rpression)
4- Une poursuite des Algriens)
5- Les Algriens ont manifest pour : La libration des dtenus/ Lindpendance de lAlgrie.
6- Non.
Justification : absence de pronoms personnels (je- nous)
Le texte est un rcit historique rfrentiel, dominante illustrative qui narre des vnements qui se situent, dans lespace et dans le temps, mme sil y a une implication des auteurs, elle napparat que dune manire trs subjective.
7- Les manifestations furent un succs comme, en tmoignent, les comptes rendu de la presse franaise et internationale
Lorganisation du FLN tait sortie de cette dure preuve, plus forte et la communaut migre plus motive et plus soude que jamais.
8- La fdration du FLN, en France.
10- La vise de lauteur est celle de la dnonciation et de lincrimination de la politique de rpression, mene par les Franais. Le texte vise par le nombre de chiffres qui sy trouve, faire un compte- rendu, du nombre de victimes de cette rpression, genre de constat sur une scne de crime pour informer et sindigner.
11- Rpression ensanglantes des manifestations du
17 octobre 1961. A titre dexemple car cest le thme trait, dans ce rcit historique.



[IMG]file:///C:\Users\INTEL-~1\AppData\Local\Temp\msohtmlclip1\01\clip_image00 4.gif[/IMG]

Comprhension (14 points)

1- Cest un journaliste/ Cest un ducateur.
2- Les termes qui renvoient la communication Connects- face book- twiter- changes- message- code- interlocuteur- rseaux sociaux- lcriture- parole- prononciation)
3- La sincrit.
4- La subjectivit de lauteur :
- Lauteur parle au pluriel.
- Le texte est un texte explicatif. Lauteur donne des dfinitions de ce quil appelle la vraie communication.
- Il donne des exemples dordre personnel. (Sujet qui suscite un sondage par exemple, auprs des autres...).
- Il donne ses dfinitions, et sa version de la vraie communication qui peut susciter dautres avis paradoxaux, chez dautres, ce qui fait quil simplique seul et quil est subjectif.

5- Elle : La vraie communication- Sa : du collgue- Les : Paroles.
6- Qui va toucher votre interlocuteur ou interlocutrice, au plus profond, force, cela peut provoquer des consquences graves, que se soit dans le domaine priv ou professionnel.
7- A force de faire des erreurs.
8- On sinquite de la sant de lautre lorsquon lui dit : Comment a va ?
9- Exprimer son point de vue- inciter les gens communiquer, entre eux.
10- La vraie communication , titre indicatif.


[IMG]file:///C:\Users\INTEL-~1\AppData\Local\Temp\msohtmlclip1\01\clip_image00 5.gif[/IMG]

I/ Comprhension

1- Cette pratique tait une marque :
- Dmancipation fminine.
- Une action de militantisme.

2- Non, ce nest pas le cas.
Il nen est pas de mme dfrayer la chronique.
Il existe peu dcrits, sur le sport fminin du temps de la rvolution.

3- Lexemple : Blalta Khera Messabihi profitera de sa notorit pour jouer le rle de messagre du FLN : Transport darmes et de mdicaments la rsistance.
4- Les valeurs vhicules par le texte :
- Lmancipation de la femme algrienne.
- Imposition et affirmation des sportives, au niveau mondiale

- Le patriotisme et le nationalisme de certaines dentre elles.
- La solidarit et le militantisme.
- Rendre hommage, des femmes qui nont pas eu, leur part de reconnaissance.

5- Elles nourrissaient lespoir dune redfinition de leurs positions familiale, culturelle, sociale, et politique.
6- Celles : Les femmes algriennes- les sportives algrienne.
Elle : B. K Messabihi.
7- Les mots et les expressions qui compltent les pointills.
(fminin- espace- hommes- dimensions- moyen de lutte- mancipation.)
8- La vise communicative du texte est informative, dans laquelle, lauteur veut rendre hommage et veut faire parler de ces femmes oublies de lhistoire, en les mettant au pidestal de rsistantes et de militantes, travers le sport.
9- Le titre :
- Le patriotisme des sportives algriennes.
- Hommages aux sportives algriennes.
- La force et la dtermination des sportives algriennes.
- Le rle des sportives algriennes, durant la rsistance.
- Noublions pas celles qui ont, aussi combattuetc.






Organisation de types de textes : particularits.

1- Le texte narratif (Rcits)

Le texte narratif narrent des vnements (faits- actions) qui senchanent et qui se succdent, dans un cadre chronologique de temps et un cadre de situation dans lespace (le lieu).
On y emploie des locutions prpositives et des conjonctions de temps : (au moment o- pendant que- aprs- enfin- tout coup). Des personnages anims vrais ou personnifis jouent le rle dactants.
Ne pas confondre : lauteur avec le narrateur.

Les temps de la narration : (limparfait, le plus que parfait, le pass simple, le pass compos et prsent narratif.)
Le texte narratif sorganise en trois moments :
- la situation initiale : moment et lieu de limplantation du dcor.
- Les vnements ou pripties qui surviennent soudainement, qui senchanent et se succdent. Introduction dlments perturbateurs ou modificateurs qui provoquent le droulement des actions.
- La situation finale : (Le dnouement) A la fin, on a une sorte, de solution, dtat des lieux, qui achve les actions, selon le type du rcit. Certains crivains, dans certains de leurs romans laissent la fin suspendue, avec un sentiment de manque chez le lecteur qui finira, par lui mme son roman.

Les types de textes narratifs : le rcit descriptif, le rcit argumentatif, le rcit fantastique, le rcit de presse (le fait divers, linterview), le rcit historique, le rcit rel, le conte, le rcit fictif, lhistoire, la fable, la lgende, le dialogue, la nouvelle, les romans (le roman pistolaire : les lettres), la biographie, etc.

2- Le texte argumentatif

Il comporte trois parties :
1-La thse : poserla problmatique (le problme, en question) concernant un sujet ou un thme qui suscitera des avis contraires, une convergence ou une divergence.
Texte qui traitent de conflits, de prouesses technologiques, dvnements historiques, sujets dactualit, textes scientifiques, philosophiques, critique littraireetc.
2-lantithse : cest la partie qui rpond la question de la problmatique dj pose, en argumentant pour dfendre la thse ou la dmentir (prise de position), tout en tenant compte de deux avis : opposition ou adhsion/ opposant ou adjuvant/ accord ou dsaccord/ rfutation ou concession/ avantages ou inconvnients/ pour ou contre
Ici, on emploie des organisateurs logiques, tels que les :
- Articulateurs ( connecteurs) numratifs : Dbord- ensuite- enfinpremirement- deuximement
- Articulateurs transitifs : dailleurs- dune part- dautre part- en outre
- Articulateurs additifs : Et- aussi- galement- savoir- de plus- de mme- voire
- Articulateurs oppositifs ( concessifs): Or- mais- en revanche- par contre- dun ct- dautre ct- au contraire- toutefois_ nanmoins- cependant
- Articulateurs causatifs : parce que- car- cest pourquoi-
- Articulateurs conclusifs : Donc- ainsi- donc- en effet- aussi- en consquent- alors- de ce fait
- Articulateurs illustratifs et rsumatifs : par exemple- notamment- entre autre- en gnral- en particulier, en bref en rsum- en somme, voire

On emploie le mode indicatif (le prsent, le futur).
Lindicatif est le mode des faits rels (les actions sont rels et se ralisent.) modalit des faits concrets et de lobjectivit.
Remarque : Absence ou effacement de lauteur qui parle, sans simpliquer mais qui peut sinscrire de manire rfrentielle comme lauteur ou les auteurs du texte, la fin. Absence des pronoms personnels ( je- nous- on) ; dans sa prise de position, ou dans lexpression de son point de vue.

3- La synthse : Cest une sorte de conclusion, dans laquelle, lauteur rsume son point de vue, de faon gnrale pour appuyer, ce quil a dj exprim, avec les articulateurs conclusifs et rsumatifs.

3-Le texte descriptif

Le texte descriptif fait partie du texte narratif car il y joue le rle de la pause alternant, les actions. Cest un passage oblig et indispensable.
Le texte descriptif peut avoir pour sujet de description : (le portrait physique/ moral dun personnage- lespace (le lieu)- le temps- un tat dme- un sentiment- une sensation- une impression- un objet
Le texte descriptif comme le texte expositif ou le texte explicatif peut, ventuellement tre un texte de publicit qui procdera grce la description, ou grce dautres procds vouloir convaincre et faire persuader : (produits de consommation, lieux de tourismes, agences de voyages, lieux de sjour) qui peuvent tre prsents de diffrentes manire, selon le contexte publicitaire. Dans ce cas, lauteur ne sinscrit pas, personnellement, dans son texte.

Les procds de la description

- Lemploi du prsent ou de limparfait de lindicatif.
- Lemploi de la comparaison : (comme- pareil- plus- moins- autant que- le mme- ressembler- rappeler-)
- Les adjectifs qualificatifs- les propositions relatives- les complments des noms- les phrases nominales (les mtaphores- la mtonymie Revue des classes de terminale frown.gifLe ciel pleut des flammes.)
- Lauteur sinscrit, dans le texte descriptif, proprement dit.

4- Le texte explicatif :

Il comporte trois parties :
a- La dfinition : Cest la prsentation du thme, expliquer, en bref. Cest la premire explication, donn par lauteur qui ne se prsente pas, personnellement, ni dans le texte ni, la fin du texte.( Absence des pronoms personnels dfinis).
b- La reformulation : Cestla reprise de la dfinition, avec plus dexpansion et dlargissement.
Lauteur emploie :
- le prsent de lindicatif.
- Les articulateurs explicatifs : Cest- c'est--dire- par exemple- vrai dire- ceci reprsente- ceci ou cela explique-
- Les deux points : pour lillustration, lnumration ou lexplication.
- Les verbes dtat : tre, employ comme prsentatif et verbe de dfinition ou dtat.
c- la conclusion : Elle conclut et rsume, les explications.

5- Le compte rendu ou le rsum.
Le plan

- Introduction.
- Parties.
- Sous- parties.
- Conclusion.

Pour rdiger un compte rendu, il faut :

- Etablir un plan.
- Lire rapidement son texte, en soulignant avec un crayon les passages, les plus importants.
- Indication de la para textualit : (lauteur, le titre, la source de linformation)
- La prise de notes : (Prendre lessentiel et liminer le secondaire.
- Pas dinterprtation (fidlit du texte authentique, respecter.)
- La mthodique : (Classement des informations.)
- Aration du texte : (moins de volume.)

Mansour Yamina
CEM De Bouafia
Hassi Bah Bah

; 03-30-2015 10:17 AM

« | »

: 1 ( 0 1)
 
:




Ma revue de 5 ap 0 03-29-2015 10:20 PM
Third Term EXAM 2nd year classes ShRoOoq 0 02-17-2015 08:31 PM
devoir de franais pour les classes scientifiques 0 12-10-2013 10:37 PM


09:45 AM


.Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2016, Jelsoft Enterprises Ltd